Comment prendre soin de ses articulations - Béatrice Svitone Naturopathe
1698
post-template-default,single,single-post,postid-1698,single-format-standard,qode-social-login-1.0,qode-restaurant-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.1,fs-menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2,vc_responsive

Comment prendre soin de ses articulations

Comment prendre soin de ses articulations

Douleurs genoux, doigts, mains etc… mais l’arthrose qu’est-ce que c’est ?

C’est un rhumatisme qui touche les articulations, une affection chronique douloureuse de celles-ci due à la détérioration des cartilages.

Entre 1940 et 1976 on constate une augmentation de 16% des taux d’arthrose sur les squelettes et à âge et poids égal l’arthrose du genou à plus que doublé ces 50 dernières années. Autre constat l’arthrose avant 30 ans n’existait pas, alors qu’elle est maintenant observée dans les pays industrialisés !! Pourquoi ?

En France 10 millions de personne souffrent d’arthrose et en 10 ans le nombre de patient traité a augmenté de 54%. En vieillissant on assiste à un phénomène où le cartilage devient moins résistant aux agressions et où les tissus ont plus de mal à se renouveler.

Le cartilage qui recouvre l’extrémité des os se fissure, s’amincit, puis disparaît. Mais ce cartilage est théoriquement là pour amortir les chocs et permet le glissement des os en souplesse lorsque l’on bouge.

Comment ça fonctionne pour mieux agir ?

Comme tous les tissus le cartilage est en constant remodelage, mais dans l’arthrose les cellules composant le cartilage deviennent hyperactives et s’orchestrent dans un cercle vicieux qui est destructeur.

Ces cellules sont très vulnérables à l’inflammation qu’elle qu’en soit l’origine et quand elles sont trop stressées, elles deviennent incapables de fabriquer suffisamment de cartilage neuf pour compenser les pertes, et qui dit pertes dit apparition des lésions. Et plus l’inflammation perdure plus l’arthrose s’aggrave !

Les facteurs de fragilisations des articulations ?

  • Les traumatismes et les opérations de l’articulation (fracture, luxation, entorse…) Fréquent chez les sportifs, les postures répétitives, les mauvaises positions (poignet ou coude sur la souris et clavier d’ordinateur par exemple)
  • Le surpoids et l’obésité
  • L’hérédité
  • La sédentarité
  • Diabète et pathologies cardiovasculaires

Comment y remédier ?

Deviné ? Et oui notre ami l’alimentation J une alimentation intelligente doit faire le plein d’aliments les plus naturels possible et suffisamment diversifiés pour nous apporter l’ensemble des aliments nécessaires à nos articulations, c’est donc le premier réflexe à avoir.

Objectif premier, baissé l’inflammation. Oui mais comment ?

  • Nos amis les acides gras oméga-3 (graines, fruits à coque tel que amandes, noix etc.. sous forme solide ou d’huile) mais aussi ceux d’origine animale (les petits poissons gras tel que sardines, harengs, anchois ….)
  • Des aliments à haute teneur en sulforaphane, c’est-à-dire tous les crucifères, choux, brocolis…. Crus ou cuitent à la vapeur, ou cuisson lente et douce et devant resté croquant. Le choux rouge étant celui le plus riche en sulforaphane
  • Des légumes et des fruits frais de saison, les plus riches en antioxydants étant les baies rouges (cassis, myrtille….) les artichauts, les épinards, les tomates, céleri cru, endives
  • Des protéines végétales qui contiennent des oméga-6 pro-inflammatoires (lentilles, haricots secs, pois chiches, pois cassés….) associé à des céréales (riz, quinoa, sarrasin, millet…)
  • Les aromates et les épices en priorité gingembre et curcuma, mais tous les autres sont également antioxydants.
  • Le bouillon d’os (riche en nutriment qui stimule la reconstruction du cartilage (collagène, sulfate, chondroïtine, glucosamine, calcium, silicium) La recette vous sera transmise très prochainement dans mon blog, onglet recette 😉

Que faut-il proscrire ?

  • Les produits laitiers de vache
  • Les produits raffinés (pain blanc, pâte blanche, riz blanc, sucre blanc…)
  • Les produits industriels (qui sont gorgés de produits acidifiants qui augmentent l’inflammation)
  • Éviter de manger le blé, le seigle, l’avoine, l’épeautre, le kamut, préférez plutôt le millet, le sarrasin, le fonio, le riz
  • Le vin blanc et le champagne favorisez plutôt le vin rouge

Les compléments intéressants

  • Vitamine D
  • Chondroîtine qui protège le cartilage et la membrane synoviale et glucosamine qui stabilise le processus de dégradation du cartilage
  • Harpagophytum

Le sport

Le sport doit faire partie intégrante du traitement, tous les sports n’ont pas la même répercussion sur les articulations, selon les pratiques les contraintes articulaires peuvent être faible, modérée ou élevée. Que choisir ?

Faible : Bicyclette, natation et sports aquatiques, marche, randonnées, golf, Taï-chi, yoga, Qi gong

Modéré : Aviron, escalade, équitation, jogging, marche rapide, patin sur glace et sport de glisse, tennis de table, voile, tennis en double

Élevé : tous les sports collectifs de balle, sports de raquette simple, sports de combat, course à pied

Et voilà de quoi prendre les devants et nous protéger……..

Pas de commentaire

Poster un commentaire