Les troubles du sommeil chez l'enfant, comment améliorer leur nuit ? - Béatrice Svitone Naturopathe Vincennes
Les troubles du sommeil sont fréquents chez l'enfant, des solutions et des habitudes à mettre en place afin d’améliorer leur qualité de vie.
troubles du sommeil enfant, solutions naturelles, homéopathie, fleurs de Bach, naturopathie, améliorer le sommeil
2296
post-template-default,single,single-post,postid-2296,single-format-standard,qode-social-login-1.0,qode-restaurant-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.1,fs-menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2,vc_responsive

Les troubles du sommeil chez l’enfant, comment améliorer leur nuit ?

Les troubles du sommeil sont fréquents chez les enfants. Qui s’agisse d’insomnie, de difficultés d’endormissement (+ de 30 minutes), de réveils nocturnes, de cauchemars ou terreurs nocturnes, de somnambulismes, réveil matinal ou d’hypersomnies elles touchent 25 à 50% des moins de 5 ans. C’est donc un problème fréquent responsable de nuits plus courtes et moins reposantes et se répercutent dans la journée sous forme d’irritabilité et peut parfois nuire au développement de l’enfant.

Les causes peuvent être diverses et il est toujours préférable de consulter un spécialiste afin d’en déterminer la cause mais il y a toujours des solutions et des habitudes à mettre en place afin d’améliorer leur qualité de vie.

L’alimentation

Certains aliments sont favorables ou défavorables au sommeil. Equilibrer l’assiette de l’enfant ne peut qu’apporter qu’une aide à son trouble du sommeil.

Les glucides hautement raffinés comme le pain et céréales blancs, les sucres ajoutés ne faciliteront pas l’endormissement.  Lorsque la glycémie augmente rapidement, l’organisme réagit en libérant de l’insuline, et la baisse de glycémie qui en résulte peut entraîner la libération d’hormones comme l’adrénaline et le cortisol (deux des hormones dites du stress qui disposent à l’action) et peuvent nuire au sommeil. Aussi il est préférable d’en limiter leur apport afin d’aider l’enfant.

En revanche 3 nutriments influencent la mélatonine (hormone du sommeil) : le tryptophane, les vitamines B et le magnésium. Où les trouve-t-on ?

Les légumineuses riches en vitamines B et source de tryptophane qui est aussi un constituant des protéines et un précurseur de la sérotonine, deux hormones régulatrices de notre corps, mais elles doivent être accompagnées de céréales complètes ou de graines pour bénéficier de leur absorption.

Les fruits sucrés contiennent du tryptophane mais il est déconseillé de les consommer le soir, ils sont à réserver pour la journée et au goûter. La banane favorise la production de sérotonine, l’hormone du bonheur.

Les oléagineux composés de vitamines B et de magnésium et d’autres minéraux qui renforcent le système nerveux. La pistache est d’autant plus intéressante car elle contient de la mélatonine.

Les céréales complètes contenant des vitamines du groupe B, du magnésium et d’autres minéraux qui renforcent le système nerveux.

Pour soutenir le stress, les omégas 3 soutiennent les fonctions cérébrales ainsi les petits poissons gras permettront de garder la tête froide, d’autant que nombreux sont ces poissons qui contiennent du magnésium. Les œufs bio sont riches en vitamines B qui contribue au bon fonctionnement du système nerveux.

Mais il n’y a pas que la nourriture d’autre chose peuvent aider à calmer l’enfant, tel que le sport, les micro-sieste, les activités artistiques, la musique, les balades en forêt etc.

La nature au secours des enfants

Quelles plantes pour améliorer les nuits de vos enfants ?

La nature de la prise en charge dépendra bien évidemment de la source du problème de l’enfant et de son tempérament, qui aura été déterminée au préalable auprès d’un expert et devra être adaptée en conséquence. Nous allons voir quelques pistes possibles afin de calmer ces troubles. Pour les prises en charge en phytothérapie ou gemmothérapie, il sera préférable de demander l’avis d’un naturopathe afin d’adapter au tempérament et problème de l’enfant, il existe différentes plantes mais encore faut-il qu’elles correspondent à l’enfant au risque de ne voir aucune amélioration.  

Eau florale de fleur d’oranger fonctionne particulièrement bien, en tisane ou dans un verre d’eau elle amènera l’enfant dans la détente et calmera sa nervosité.

Eau florale de lavande, à pulvériser sur l’oreiller avant le coucher, elle apaisera les tensions.

Fleur de Bach verveine elle canalise l’énergie, en tant que plante médicinale, on utilise la verveine depuis des siècles pour ses propriétés relaxantes et apaisantes. C’est également le but de l’élixir floral, de ramener à la modération.

Fleur de Bach Marronnier blanc il apporte la tranquillité mentale, calme les pensées incessantes et favorise la concentration.

Homéopathie

Pour les enfants dont l’anxiété augmente au fur et à mesure que le soir approche, ils ont peur de la nuit et peur d’être seuls, ils accumulent les prétextes pour ne pas se coucher CAUSTICUM en 9 CH

Pour les enfants câlins, aimant les caresses, qui ne quittent pas leur maman. Ils ont peur du noir et réclament une veilleuse PHOSPHORUS en 9CH

Pour les enfants qui réclament la présence de leur maman, qui ont peur de la mort et en rêve souvent CALCAREA CARBONICA en 9CH

Pour les enfants qui tripotent tout, parlent beaucoup la nuit ou qui font du somnambulisme KALLIUM BROMATUM en 9CH

L’hypnose et la sophrologie sont également d’excellent alliés, ces thérapeutes pourront aider votre enfant à gérer leurs émotions.

 

Pas de commentaire

Poster un commentaire